EN SAVOIR PLUS SUR LE NEUROFEEDBACK

Qu'est-ce que le neurofeedback ?

Il s’agit d’un entraînement pour le cerveau dans le but d’améliorer son efficacité.

Les récentes découvertes sur le cerveau ont permis de comprendre que celui-ci peut changer tout au long de la vie. Cette capacité à se modifier porte le nom de neuroplasticité. Cet organe conçu pour nous maintenir en vie a le pouvoir de s’auto-réparer en améliorant la communication électrique entre les cellules cérébrales appelées neurones. Les fondements du Neurofeedback s’appuient sur les théories de l’apprentissage où la répétition joue un rôle essentiel. C’est pourquoi, tout comme lors d’un entraînement physique ou lorsqu’on apprend à rouler à bicyclette, il faut prévoir suffisamment de séances pour que ce nouveau savoir demeure inscrit dans le cerveau et que les changements soient durables.

Un bref historique du neurofeedback

Le domaine du Biofeedback vit le jour dans les années 50.  La capacité à entraîner les ondes cérébrales (neurofeedback) fut quant à elle découverte « par hasard » en 1965 par Barry Sterman (Ph. D., UCLA), lors d’une expérience avec des chats, et dont les résultats parurent dans la revue prestigieuse Brain Research de 1967.

La première application médicale auprès des humains fut également développée par M. Sterman dans les années 70 auprès de clients souffrant d’épilepsie.  Les premières bases de données normatives des ondes cérébrales chez l’humain sont apparues dans les années 70-80, permettant ainsi de comparer les signaux cérébraux d’un individu à l’autre. Ceci permit d’établir des liens entres des symptômes et des signaux cérébraux particuliers.  Les premiers protocoles d’intervention furent développés dans les années 70 auprès d’une clientèle variée pour ensuite prendre un essor vers la fin des années 80, particulièrement avec le développement d’un protocole spécifique pour les vétérans de la Guerre du Vietnam souffrant de Stress Post-traumatique, dont les résultats furent impressionnants.  Les premiers équipements de neurofeedback informatisés furent conçus durant cette période fructueuse.

Au fil des recherches et d'études cliniques, il fut démontré que le Neurofeedback pouvait soulager divers symptômes ou dysfonctionnements.  Les champs d’application du Neurofeedback sont variés, notamment: Insomnie, anxiété, dépression, ESPT, troubles de l’attention, acouphène, toxicomanie, anorexie, etc.

De nos jours, nous retrouvons sur le marché divers types de systèmes :

  • Les systèmes de la première génération qui consiste à un entraînement spécifique de certaines ondes cérébrales, dans des zones ciblées du cerveau, et ce, dans une perspective de traitement de symptômes. L’établissement d’un protocole d’intervention individualisée se base sur une analyse des ondes cérébrales comparées à une banque de données normatives et ce, grâce à l’utilisation du EEG Quantitatif.
  • Le nouveau système NeurOptimal® de Zengar Institute qui s’appuie sur la capacité du cerveau à s’autoréguler lorsque la bonne information lui est fournie.


SHERBROOKE  •  Diane Durand

diane@neurozenith.ca  •  819 679-5301  

RIVE-SUD DE MONTRÉAL  •  Marie-Josée Drouin 

mariejosee@neurozenith.ca  •  514 836-9308